assises-du-deuil-2021

Les Assises du Deuil 2021 ciblées sur le Deuil au travail

Suite à l’édition 2019, l’Association Empreintes a renouvelé ses Assises du Deuil en 2021 avec plus de 50 participants dont BNP Paribas, Le Figaro, EDF, SAP, l’Oréal, OCIRP, BPCE, SNCF, PREVISEO OBSEQUES, Renault, Orange, Inserm, Coloplast, HSBC, ACMS, Capgemini, le Ministère de la Justice et un service social inter-entreprises.

Au programme : la présentation de l’enquête co-réalisée par Empreintes-CREDOC-CSNAF, 6 ateliers, 1 livre blanc et plus de 20h d’échanges. Pour voir le replay (cliquez sur le lien en fin d’article).

L’action spécifique du Service Social du Travail

Le deuil fait partie des évènements de vie accompagnés par le Service Social du Travail. Experte de la relation d’aide, l’assistante sociale du travail reçoit la personne dans un espace de parole libre et accueillant, afin de la soutenir et d’évaluer avec elle ses besoins. Les périodes de deuil sont souvent alourdies par de nombreuses démarches administratives pour lesquelles l’intervention de l’assistante sociale peut aussi être d’un réel soutien grâce à un réseau de partenaires solide et diversifié (CPAM, CARSAT, mutuelles, prévoyances…).

De plus, en lien constant avec le service RH au sein de l’entreprise, l’assistante sociale du travail peut être une intermédiaire entre le salarié absent et son employeur. Par exemple, pour la transmission des informations au service paie pour le versement d’un capital prévoyance ou encore, pour proposer un échange pluridisciplinaire avec la présence du médecin du travail/de prévention dans le cadre du maintien dans l’emploi / d’une réintégration. (En savoir plus sur nos missions)

Comment agir au sein de l’entreprise ?

Comme il est dit dans l’étude Empreintes-CREDOC 2021, 67% des salariés interrogés ont dû s’absenter au moins 1 fois : autorisation d’absence, arrêt maladie, congé sans solde ou disponibilité. Autant de motifs qui doit amener les entreprises à prévoir et anticiper des absences imprévues qui peuvent mettre à mal la personne concernée qui devra revenir dans de bonnes conditions, et l’équipe et/ou le service qui subit une modification de fonctionnement. Ici aussi, l’assistante sociale peut être un appui pour l’entreprise, dans le lien avec le salarié en arrêt, étant externe et pouvant se déplacer à domicile. Le maintien du lien contribue à l’accompagnement dans une reprise de travail plus sereine et entourée. (Pour en savoir plus, contactez-nous)

Voici une infographie pour mieux comprendre les enjeux pour les salariés et l’entreprise :

Quelques ressources pour aller plus loin :

  • Le Livre Blanc : « 10 propositions pour accompagner le deuil dans la vie professionnelle » : par ici
  • L’étude Empreintes-CREDOC 2021 pour mieux comprendre l’impact du Deuil au Travail : par ici
  • Vidéo de la Clôture des Assises du Deuil : cliquez ici
  • Trouver une formation-sensibilisation « comprendre et accompagner le deuil » : cliquez ici

Pour encourager la mise en place d’actions de prévention et d’accompagnement du Deuil au Travail, l’Association Empreintes va publier prochainement un Guide Pratique.

Nous contribuerons activement à sa diffusion car c’est un outil indispensable pour améliorer les conditions et la qualité de vie au travail.

Articles liés