sens-au-travail-service-social

En lien avec notre article du mois dernier, nous vous expliquons le rôle du Service Social du Travail dans l’accompagnement des salariés qui ne trouvent plus de sens au travail.

Un sujet d’actualité

La question du sens au travail est une question sociétale actuelle car elle a été au centre des questionnements de nombreux salariés qui ont, pour certains, démarré un processus de reconversion professionnelle (1 actif sur 5 en début 2021). Ce processus s’est accéléré et amplifié avec la crise sanitaire. Selon un sondage Opinion Way pour l’ANACT publié à l’occasion de la Semaine pour la qualité de vie au travail 2022, « 4 sur 10 actifs envisageraient de quitter leur emploi pour un emploi davantage porteur de sens dans les deux ans à venir (avec une proportion plus importante de jeunes, de manageurs et de femmes). Et pourtant, plus de 8 actifs sur 10 estiment aujourd’hui que leur travail a du sens (39 % tout à fait, 45 % plutôt) ».

Le sondage explique ensuite que les attentes des salariés sur le sens au travail correspondent à des démarches collectives et/ou de culture d’entreprise : la rémunération, la reconnaissance au travail, la marge de manœuvre individuelle, les conditions de travail et les perspectives d’évolution. Ces éléments montrent une nouvelle fois à quel point le sens au travail est une construction complexe mêlée de besoins individuels et d’un environnement de travail sain et sécurisant.

La perte de sens a des conséquences

La perte de sens au travail peut avoir de fortes conséquences sur le travail effectué mais aussi sur la vie personnelle, l’identité et les valeurs profondes d’un.e salarié.e. Ainsi, c’est un élément à prendre en compte sérieusement car il peut constituer un risque psychosocial débouchant sur : un mal-être au travail, un désengagement, une mésestime de soi voire de l’isolement et un absentéisme long ou répétitif… À savoir que le sens au travail est une des sources de la Qualité de Vie au Travail.

Le parcours pour sortir de ces situations de mal-être peut nécessiter un accompagnement. En effet, les pistes de solutions se trouvent au croisement entre les besoins de la personne et les dispositifs existants (internes ou externes à l’entreprise). Le Service Social du Travail qui a ce rôle de tiers et de soutien entre salarié, employeurs et droit commun va pouvoir accompagner la personne dans sa recherche de solutions.

Perte de sens au travail : quelles actions du Service Social du Travail ?

Le Service Social du Travail agit sur de nombreux domaines d’intervention au sein des structures, que ce soit sur la sphère professionnelle que la sphère personnelle. Ayant une place de neutralité et étant soumises au secret professionnel (Code Pénal), les assistantes sociales du travail recueillent souvent des témoignages de salariés exprimant une situation de mal-être pouvant être liée au sens au travail. En plus des leviers évoqués par ici pour (re)trouver du sens au sein des organisations de manière structurelle, nos assistantes sociales du travail agissent aussi quotidiennement auprès des salariés concernés par ce type de problématique afin de les accompagner vers les solutions adaptées, comme Mélany ANTERIEU, qui nous présente 5 actions possibles dans ce cas de figure : « Au regard de toutes les actions que l’on peut déployer et au-delà d’accompagner les salariés en perte de sens, vous pourrez constater que le Service Social du Travail participe activement à la prévention de la désinsertion professionnelle afin d’éviter les ruptures de parcours professionnels, ce qui sécurise les salariés et les employeurs. »

Pour en savoir plus sur la richesse de la diversité du métier d’assistante sociale du travail, rendez-vous par ici !

Pour aller plus loin :

  • Le dossier de l’ANACT sur le Sens au Travail : cliquez ici
  • Un article des Echos sur le thème de la reconversion professionnelle : cliquez ici

Pour suivre nos actualités, rendez-vous sur notre page Linkedin !

Notre service social s’adapte à toutes les structures, explorez nos prestations !

Articles liés