itw-cap-emploi

À SSC, nous avons la conviction que le partenariat est un élément indispensable pour synchroniser et coordonner les actions de prévention au bénéfice des personnes accompagnées en situation de handicap.
Ainsi, nous mettons en valeur, ce mois-ci, le partenariat avec Cap Emploi avec qui nous agissons en complémentarité sur le territoire de l’Hérault, dans le cadre de la prévention de la désinsertion professionnelle.


En effet, les assistantes sociales du travail de notre équipe orientent les salariés rencontrés vers les conseillers/ères Cap Emploi afin qu’ils soient soutenus dans leurs parcours de maintien dans ou en emploi et qu’ils puissent bénéficier des aides et dispositifs en lien avec leur situation.

Voici l’interview de Laure DUVAUT-ROBINE, cheffe du service « axe maintien dans l’emploi », au CAP Emploi 34

Depuis 2018, le service « Maintien » avant appelé SAMETH a été intégré à Cap Emploi. Dans l’Hérault, cette structure est affiliée et gérée par l’Association pour les Personnes en Situation de Handicap (APSH34) qui mobilise plusieurs actions sur le territoire depuis bientôt 50 ans.

Pouvez-vous nous rappeler quelles sont les missions de CAP Emploi et de votre service ?

L. DUVAUT-ROBINE : « Les missions du Cap Emploi sont d’accompagner, conseiller, soutenir et sensibiliser les employeurs et les personnes en situation de handicap sur deux volets :

  • dans leur placement dans l’emploi
  • dans le maintien de leur emploi ou maintien en emploi via l’accompagnement à la transition professionnelle et le conseil en évolution professionnelle (CEP).

Pour ce faire, Cap Emploi a une mission de service public, il fait partie de politiques publiques de l’emploi. Nos services, actions et missions, sont gratuits et nous offrons une neutralité en tant qu’intervenant tiers.

De plus, depuis 2 ans s’est opéré un rapprochement entre Cap Emploi et Pôle Emploi pour créer un Lieu Unique d’Accompagnement (LUA) : les demandeurs d’emploi en situation de handicap sont maintenant reçus au sein des agences Pôle Emploi et bénéficient, auprès de conseillers dédiés, d’un accompagnement personnalisé selon leurs besoins et leurs freins à l’emploi. »

Notre équipe coordonne les Cellules Maintien en Emploi de plusieurs services de prévention et de santé au travail de l’Hérault dans lesquelles vous êtes des partenaires indispensables.

Quelles seraient d’après vous les perspectives d’évolution ou d’amélioration de ce partenariat au bénéfice de la prévention de la désinsertion professionnelle ?

L. DUVAUT-ROBINE : « Travailler dans la complémentarité et être relais de situations, en connaissance et dans le respect des champs d’intervention de chacun. En effet, nous sommes un service gratuit, missionnés par l’État, l’Agefiph et le FIPHFP pour accompagner les demandes de compensation, pour apporter des solutions techniques et organisationnelles. Nous avons besoin des uns et des autres pour travailler en complémentarité au bénéfice des personnes et des employeurs.

Quelques idées de perspectives pour poursuivre et renforcer le partenariat notamment au sein des Cellules Maintien en Emploi et des Services de Prévention et de Santé au Travail (SPST) :

  • Associer Cap Emploi aux rendez-vous de liaison qui peuvent être mis en place depuis le 2 août 2021 avec la loi Santé-Travail pour agir le plus en amont possible des situations
  • Co-construire des actions de sensibilisation à destination des entreprises adhérentes des SPST concernés
  • Améliorer et poursuivre les orientations vers le service « maintien dans l’emploi » de Cap Emploi des situations repérées par les assistantes sociales du travail

Pour vous, quelle est la plus-value de cette collaboration pour les personnes accompagnées ?

L. DUVAUT-ROBINE : « La personne en situation de handicap peut bénéficier d’un meilleur accompagnement, en liant l’expertise de nos deux services. Le but étant que la personne ne soit pas « ballotée » entre différents acteurs et de pouvoir se repérer dans un parcours fluide et cohérent pour atteindre ses propres objectifs.

Voici ci-dessous une illustration des différents acteurs du maintien en emploi. Retrouvez en fin d’article les dépliants de CAP Emploi et de notre service pour en savoir plus sur nos missions respectives.

Vous êtes partenaires de l’opération DUODAY et HANDIJOB 34 en co-organisation avec Pôle Emploi, l’Agefiph et le FIPHFP, pouvez-vous nous en dire plus et y a-t-il d’autres évènements dont vous souhaiteriez nous faire part ?

L. DUVAUT-ROBINE : « Plusieurs évènements et dispositifs en effet sont intéressants à relayer sur notre territoire :

  • DUODAY : action pilotée par l’État avec un écho national. Nous la portons, la suivons et la mettons en œuvre depuis son démarrage en 2016. Cela permet aux employeurs de sourcer des personnes en situation de handicap demandeuses d’emploi et pour ces dernières, cela leur permet de prendre mieux connaissance et conscience de l’environnement de travail, du métier et des équipes. Nous avons déjà eu des embauches à la suite du DUODAY. Pour 2022, 190 Duo ont été formalisés sur l’Hérault dont 86 réalisés par Cap Emploi 34 contre 39 l’an dernier, ce qui est très positif !

  • HANDIJOB 34 : c’est un salon que notre association APSH 34 porte depuis 15 ans. L’APSH 34 a été en cela précurseur pour les demandeurs d’emploi en situation de handicap. En effet, ce salon permet de faire se rencontrer entreprises, organismes de formation et demandeurs d’emploi en situation de handicap. Nous enrichissons notre salon Handijob tous les ans en suivant les évolution de notre monde socio-économique. Cette année par exemple, nous avons réuni le matin plus de 80 représentants d’entreprises, institutionnels et partenaires autour de tables rondes portant entre autre, sur une sensibilisation sur le handicap psychique. Puis l’après-midi, nous avons accueilli environ 1200 personnes venues chercher un emploi, un stage, une formation ou simplement des informations.

L’APSH 34 porte également d’autres dispositifs à destination de l’accompagnement vers l’emploi du public en situation de vulnérabilité qu’il soit reconnu ou non administrativement en situation de handicap :

  • L’emploi Accompagné (lever les freins à l’emploi) et l’Accompagnement intégré (pour les bénéficiaires du RSA)
  • Le Club Motiv’Action : en savoir plus
  • Inclu’Pro Handicap & Projet : remplace les formations courtes de l’Agefiph, avec un accompagnement pour les personnes en situation de handicap en demande d’emploi, en arrêt de travail, en poste et en risque d’inaptitude. Le but est de se remobiliser, travailler son projet déjà un peu construit et cela avec l’appui de partenaires complémentaires : CIBC, BGE, etc. »

Ressources à télécharger et à diffuser à volonté !

Pour aller plus loin :